Les sciences cognitives s’invitent en classes préparatoires

 

3 septembre 2018, rentrée des près de 12 millions d’élèves, c’est dès juin que nous l’avons préparée.

En effet, 14 juin 2018, lycée militaire d’Aix en Provence (LMA), une journée studieuse s’annonce pour les  70 professeurs de ce prestigieux établissement, une journée pédagogique sur le thème des sciences cognitives de l’apprentissage.

Depuis toujours, les professeurs tentent d’améliorer la compréhension, la mémorisation mais aussi le plaisir d’apprendre de leurs élèves. Ils testent des méthodes, des postures, des outils, avec plus ou moins de succès. Souvent faute de temps et d’encouragement de leur direction et de leurs pairs, ils abandonnent en chemin, car en effet vouloir modifier des savoir-faire ancestraux demandent de la détermination, de la pugnacité voire de l’abnégation.

Alors c’est décidé, le LMA, la direction en tête, se met en « ordre de bataille » et ouvre en septembre 2018 une cogni’prépa, à l’image des 200 cogni’classes initiées par Jean-Luc Berthier et son équipe. (voir http://sciences-cognitives.fr/cogniclasses/)

En quoi cela consiste-t-il ?

Les sciences cognitives ont fait un bon considérable ces dernières années, notamment grâce à l’imagerie médicale et au génie de certains chercheurs, pour n’en citer qu’un,  Olivier Houdé qui nous livre quelques secrets du fonctionnement du cerveau de nos apprenants, jeunes et adultes. Sans être révolutionnaires, elles  nous confirment ce que nos prédécesseurs avaient imaginé de façon empirique et nous permettent d’améliorer dans notre quotidien d’enseignant, la compréhension, la mémorisation à long terme, le plaisir d’apprendre, le goût de l’effort mais aussi l’attention, dont nous ne dirons jamais assez qu’elle est le premier critère de réussite scolaire.

En pratique, ça donne quoi ?

C’est un projet sur 3 années, durant lesquelles un groupe de professeurs (de 6 à 8) va mettre en œuvre différentes pratiques pédagogiques issues des sciences cognitives pour répondre à des axes d’amélioration définis ensemble et notamment avec la direction de l’établissement.

Pour la première année, le LMA a décidé de travailler sur les 3 axes suivants :

– La mémorisation

– La compréhension

– L’implication active

C’est alors que nous allons mettre en œuvre, entre autres méthodes et postures :

  • Le fléchage des essentiels
  • La réactivation en mode collectif
  • Les temps de mémorisation en classe
  • L’utilisation d’outils numériques (Anki, Quizlet…)
  • Les cartes mentales
  • Le travail en îlots

Deux points de situation seront établis dans l’année avant les vacances de noël et de février ainsi qu’un bilan en juin.

Une belle expérience, où professeurs et étudiants en sortiront grandis mais aussi une belle aventure humaine,  pour laquelle j’ai été choisi pour accompagner les professeurs dans leur cheminement pédagogique, une fierté en soi, je dois l’avouer.

Je ne manquerai pas de revenir vers vous régulièrement pour partager avec vous nos avancées avec nos expériences heureuses, nos espoirs mais aussi nos déceptions.

Mais en attendant, pour en savoir plus sur les sciences cognitives de l’apprentissage, deux lectures incontournables, à la portée de toute personne intéressée par la question:

  • L’école du cerveau – Olivier Houdé
  • Les neurosciences cognitives dans la classe – JL Berthier – G. Borst – M. Desnos – F. Guilleray